explorer les monts du limousin

Château de Nieul et son parc

Nieul

Histoire du château

Château de Nieul ©CBC

Le château de Nieul était à l’origine une forteresse médiévale dont la présence est attestée dès le XIe siècle. En effet, la première évocation de « la tour de Nieul » appartenant à Aymeric de Nieul apparaît dans le cartulaire de Saint-Étienne en 1045. Mais la première évocation d’Aymeric de Nieul se fait déjà dès 1027 !

Entre la fin du XIe siècle et la fin du XIIIe siècle plusieurs textes montrent l’évolution de la dénomination de l’édifice de Nieul. Il n’est plus question de « tour » mais de « château et de châtellerie de Nieul ». Par la suite de nombreux propriétaires se succédèrent : les familles de Nieul, de Montrocher, de Stuer, de Montchenu, de Lescours, de Texandier… et des remaniements importants eurent lieu au fil des siècles, dont ceux des XVe et XIXe siècles. Les familles de Nieul et de Montrocher sont restées présentes à Nieul pendant plus de 250 ans pour la première et de 200 ans pour la seconde. Les familles suivantes resteront moins longtemps propriétaires des lieux.

Au XVe siècle, la forteresse initiale fut remplacée par une nouvelle construction dont le château actuel n’en constitue qu’une partie. Le château fut vendu en 1811 par adjudication au Général Cacatte des armées de Napoléon, qui le revendra en 1824 à Monsieur Durand de la Saigne du Boucheron. Celui-ci y fait des travaux particulièrement importants en 1877, puisqu’il démolit la partie la plus délabrée, environ la moitié, et restaure l’autre. La chapelle est supprimée et à l’intérieur est construit un escalier en pierre qui conduit au premier étage, à la salle d’honneur.

En 1877, l’amateur d’art Armand Nivet rachète le château et continue les travaux. Il va entreprendre de nombreuses transformations.

Le château et le parc deviennent par la suite la propriété de la commune entre 1935 et 1936, notamment parce qu’il occupe tout le centre bourg. En novembre 1945, le maire demande au conseil municipal son accord au sujet d’une lettre qu’il a rédigé pour obtenir « le classement du parc de Nieul comme site » en faisant remarquer que « le parc et son étang sont déjà inscrits à l’inventaire supplémentaire et (qu’ils) constituent l’un des plus beaux sites de la région ».

Le château de Nieul et son parc sont classés au titre des Monuments Historiques l’année suivante, en 1946.

Agencement et décoration

L’intérieur du château comporte 3 cheminées remarquables et 16 vitraux du XIIIe, XVIe et XVIIe siècles, d’origine flamande, germanique et suisse. La cheminée en pierre du 1er étage porte le blason des Montrocher, Armand Nivet, propriétaire du site en 1877, y a rajouté ses initiales, y compris sur les deux autres ainsi que sur les plafonds. Certains pensent que l’installation des vitraux réalisés antérieurement pourraient lui être également attribuée. D’après la tradition, les hauts murs qui entouraient le parc jusqu’au siècle dernier, seraient aussi son œuvre.

Le rez-de-chaussée du château abrite la médiathèque intercommunale de la Communauté de Communes ELAN.

La salle d’Honneur du 1er et 2ème étage peut accueillir différentes manifestations et expositions.

Le site (château et abords) est classé depuis 1946 et ses espaces publics (vallons, cascades, étang, parc) forment un paysage pittoresque. Le « peintre de la lumière » à la touche élégante et sagement colorée Alexandre Roubtzoff (1884- 1949) a immortalisé ces lieux sur ses toiles lors de ses 3 séjours (1929 à 1931) à Nieul. Un marais dans le bourg est formé de prairies humides appelées « mégaphorbiaies » car occupées par des plantes (Angélique des bois et Salicaire) à la floraison exubérante. Le Cuivré des marais (papillon) et des amphibiens (Triton palmé) y ont été observés. Ce lieu constitue une zone de débordement pour le ruisseau de Valette et la Glane en période de fortes pluies ce qui est l’un des rôles majeurs des zones humides.

Château de Nieul

Informations pratiques

12 rue du 8 mai 1945
87510 NIEUL

Stationnement gratuit à proximité | Visite libre | Visite guidée sur RDV

Plus d’informations : Association Mémoire de Nieul et alentours | 06 62 23 43 89
Grandmont et ses trésors

Grandmont et ses trésors

L'ordre de Grandmont et ses trésorsSitué à 28 kilomètres de Limoges, sur la commune de Saint-Sylvestre, le village de Grandmont est niché au cœur des Monts d’Ambazac, au pied du Puy de Sauvagnac, qui culmine à 702 mètres. Petit village typique du Limousin qui a su...